top of page
  • alixelewis

Consignes de sécurités BDSM


Dans les abîmes voluptueux du BDSM, le charme irrésistible du danger et de l'inconnu danse avec la sécurité et le consentement. Laissez-moi vous guider à travers les contours sensuels de cette danse, chers soumis. Plongeons ensemble dans la profondeur de vos désirs, à travers un voile de sécurité qui mêle à la fois l'excitation et le confort. Avant que notre danse ne commence, rappelons-nous les règles du jeu, les rythmes à suivre. N'oublions pas les safewords, ces mots d'alerte colorés et simples qui guident notre interaction.


Le vert, signifiant que tout se passe parfaitement bien, pas besoin de le mentionner, comme un rythme de base qui continue sans interruption.


L'orange, délicatement susurré, indique que je frôle vos limites, comme une mélodie qui se fait plus intense.


Le rouge, prononcé dans un souffle, signifie que c'est trop, une pause nécessaire dans notre danse. Avant que nous ne nous lancions dans cette danse érotique, je dois comprendre vos désirs, vos fantasmes, mais surtout vos limites.


Un masochiste, par exemple, n'aura pas les mêmes envies qu'un fétichiste, tout comme une valse diffère d'un tango. Il est également crucial de comprendre que vos limites et fantasmes peuvent évoluer, tout comme un danseur qui progresse et développe de nouvelles compétences. C'est pourquoi je commence généralement la session par une discussion sincère et ouverte autour d'un verre, ou alors, par un interrogatoire sensuel sur ma croix. Et n'oublions pas que, dans notre danse, votre santé est primordiale. Si vous souffrez de problèmes de santé tels que le diabète, des problèmes de tension, des problèmes articulaires ou cardiaques, ou même de la claustrophobie, vous devez me le faire savoir. Votre santé est la clé pour créer une danse sécurisée et passionnante pour nous deux. Encore plus si vous êtes novice dans le monde du BDSM, il est crucial de prendre des mesures de sécurité appropriées. Abordez cette danse avec clarté et sobriété. Je refuse toute personne sous l'influence de drogues ou d'alcool, car le BDSM est un art qui exige une pleine maîtrise des techniques utilisées. La confiance est un élément fondamental pour une pratique saine et respectueuse. Si vous avez le moindre doute envers votre partenaire, il est préférable de s'abstenir. Évitez également de venir après une nuit de débauche... Le bondage est une autre danse, un ballet complexe et délicat nécessitant une attention particulière et un respect scrupuleux des règles de sécurité. Ne laissez jamais votre partenaire seul et entravé, comme un danseur abandonné en plein spectacle. Ayez toujours à portée de main un outil adapté pour couper les cordes, au cas où la danse deviendrait trop intense. Utilisez des cordes de bonne qualité et en bon état, tout comme vous choisiriez soigneusement vos chaussures de danse. Soyez conscient de vos limites et ne vous lancez pas dans un bondage sans y avoir été formé. Respectez les limites physiques de votre partenaire et n'entravez jamais sa respiration. Surveillez constamment la conscience de votre partenaire et contrôlez régulièrement la bonne coloration et sensibilité de ses tissus. Pensez à son confort avant, pendant et après la séance. Et n'oubliez jamais que le bondage, tout comme la danse, est un plaisir partagé. Le malaise peut surgir à tout moment, comme une fausse note dans une mélodie. Se retrouver nu, attaché sur une croix, livré à une inconnue, peut être une situation déstabilisante et inhabituelle. Si vous ressentez des fourmis dans les membres ou la tête qui tourne lorsque vous êtes sur ma croix, il se pourrait que vous soyez au début d'un malaise vagal ! Ne vous dites pas : « Je vais lutter, ça va passer... » Non, cela ne passera pas tant que vous êtes debout ! Et si vous tombez, la chute sera rude. Ainsi, si vous ressentez des signes avant-coureurs d'un malaise vagal, informez-moi immédiatement. La sécurité est primordiale dans notre danse. Dans la danse du BDSM, chaque pas doit être mesuré, chaque mouvement précis et chaque note harmonieuse. Laissez-moi vous guider à travers cette danse, chers soumis, et explorez vos désirs les plus profonds en toute sécurité.


Ainsi, avant de perdre connaissance, le patient peut voir arriver le malaise vagal contrairement à d’autres types de malaise. Il est donc possible de prendre des précautions et d’informer les autres des symptômes que l’on ressent.

Le malaise vagal est dû à la baisse brutale et transitoire de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque. Ces phénomènes résultent d’une hyper stimulation du nerf vague, d’où le nom de malaise vagal. Le nerf vague a une importance capitale dans le bon fonctionnement de l’organisme de par son rôle dans la respiration, le système digestif et la régulation de la pression sanguine et du rythme cardiaque.

La baisse de la tension artérielle est telle que le débit sanguin devient trop faible pour irriguer suffisamment le cerveau entraînant un malaise pouvant aller jusqu’à la perte de connaissance, le plus souvent brève et spontanément résolutive. On parle alors de syncope.

Si le malaise vagal en lui-même n’est pas inquiétant, ce sont les circonstances dans lesquelles il se produit qui peuvent le rendre dangereux. En effet, la survenue d’un malaise (sans perte de connaissance) ou d’une syncope (avec perte de connaissance) peut entraîner une chute traumatique voire un accident mortel



Comments


bottom of page