• alixelewis

Consignes de sécurités BDSM



Quelques consignes de sécurité pour une session BDSM en toute sécurité !

Tout d'abord les safewords,

Je fonctionne avec un système de mots d'alertes ou safeword colorés et simple.


Le vert, inutile de le dire, c'est que tout va bien.

Orange, je frôle vos limites...

Rouge, c'est trop.

Les désirs et limites,


Avant une session, il est important que je sache les désirs, mais surtout les limites des soumis. Encore une fois un masochiste n'aura pas les mêmes envies qu'un fétichiste. Vos fantasmes et limites évoluent aussi. C'est pourquoi en général, je commence toujours la session par une discussion autour d'un verre. Ou alors, par un petit interrogatoire sur ma croix.


Vos antécédents médicaux sont très importants ! Que ce soit le diabète, des problèmes de tensions, articulaires, cardiaques, claustrophobie..., vous devez m'en informer afin d'éviter tout risque. Que ce soit pour vous, ou pour moi. Encore plus si vous êtes novice. La session sera adaptée en conséquence.


Drogues et alcool,


Je refuse systématiquement toutes personnes ayant abusé de ces substances. Et je vous conseille de vous abstenir, si vous rendez chez une dominatrice sous influence ! Encore plus si c'est une première fois.. La domination BDSM est un art et il faut avoir la pleine maîtrise de ses techniques pour les réaliser. La confiance est indispensable pour une pratique saine. Si vous avez le moindre doute envers votre partenaire, il est préférable de s’abstenir.

Éviter de venir le lendemain d'une grosse fête...


Bondage


Les dix commandements du bondage en sécurité :

  • Ne jamais laisser son partenaire entravé seul.

  • Avoir toujours à portée de main un outil adapté pour couper les cordes.

  • Utiliser des cordes de bonne qualité et en bon état.

  • Être conscient de ses limites et ne pas faire un bondage sans y avoir été formé.

  • Respecter les limites physiques de son partenaire.

  • Ne pas entraver la respiration de son partenaire.

  • Surveiller la conscience de son partenaire.

  • Contrôler fréquemment la bonne coloration et sensibilité des tissus.

  • Veiller au confort de son partenaire, avant, pendant et après la séance.

  • Ne pas oublier que le bondage est un plaisir partagé


IMPORTANT : Si vous ressentez des fourmis dans les membres ou une perte de sensibilité, dites-le immédiatement.


Les malaises

Se retrouver nu, attaché sur une croix, livré à une inconnue, c'est une situation déstabilisante et inhabituelle. Si vous ressentez des fourmis dans les membres ou la tête qui tourne lorsque vous êtes sur ma croix, c'est le début d'un malaise vagal !

Ne vous dites pas : « Je vais lutter ça va passer... »

Non, ça ne passera pas tant que vous êtes debout !

Car si les menottes lâchent, et que je ne vous soutiennent pas. La chute sera rude !

Quels sont les symptômes d’un malaise vagal ?

Le malaise vagal s’installe généralement progressivement mais peut aussi arriver très soudainement. Il est annoncé par des nausées, une pâleur de la peau et des sueurs. Puis d’autres symptômes apparaissent petit à petit :

  • Un trouble de la vue ;

  • Des bourdonnements d’oreilles (les bruits alentour deviennent presque inaudibles) ;

  • Des vertiges ;

  • Des palpitations cardiaques ;

  • Des tremblements ;

  • Une incapacité à parler ;

  • Des diarrhées ou des douleurs abdominales ;

  • Des maux de tête ;

  • Une faiblesse des jambes pouvant entraîner une chute si la personne ne peut pas s’appuyer ou s’asseoir quelque part ;

  • Une perte de connaissance de quelques secondes est possible (syncope).

Ainsi, avant de perdre connaissance, le patient peut voir arriver le malaise vagal contrairement à d’autres types de malaise. Il est donc possible de prendre des précautions et d’informer les autres des symptômes que l’on ressent.

Le malaise vagal est dû à la baisse brutale et transitoire de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque. Ces phénomènes résultent d’une hyper stimulation du nerf vague, d’où le nom de malaise vagal. Le nerf vague a une importance capitale dans le bon fonctionnement de l’organisme de par son rôle dans la respiration, le système digestif et la régulation de la pression sanguine et du rythme cardiaque.

La baisse de la tension artérielle est telle que le débit sanguin devient trop faible pour irriguer suffisamment le cerveau entraînant un malaise pouvant aller jusqu’à la perte de connaissance, le plus souvent brève et spontanément résolutive. On parle alors de syncope.

Si le malaise vagal en lui-même n’est pas inquiétant, ce sont les circonstances dans lesquelles il se produit qui peuvent le rendre dangereux. En effet, la survenue d’un malaise (sans perte de connaissance) ou d’une syncope (avec perte de connaissance) peut entraîner une chute traumatique voire un accident mortel


Suite -> https://www.livi.fr/en-bonne-sante/malaise-vagal/