top of page
  • alixelewis

Démystifier le quotidien d'une Dominatrice

Il est temps de lever le voile sur quelques mythes et légendes entourant la vie d'une Dominatrice professionnelle. Bien que notre présence puisse être envoûtante et notre autorité indéniable, nous sommes également des êtres humains avec des vies quotidiennes semblables à celles de tout le monde.

Contrairement aux idées reçues, nous ne vivons pas dans une réalité parallèle où les tâches banales n'existent pas. Oui, nous devons aussi faire la queue au bureau de poste pour expédier un colis, tout comme vous. Et non, nous ne nous réveillons pas vêtues de cuir et de dentelle, coiffées et maquillées à la perfection. Tout comme vous, nous prenons le temps de nous préparer pour la journée.

Il est également erroné de croire que nous disposons d'une armée d'hommes soumis prêts à effectuer toutes les tâches que nous détestons.

Bien sûr, certains soumis nous aident avec grand plaisir dans divers domaines de notre vie, mais nous savons également assumer nos responsabilités quotidiennes.


La réalité des esclaves domestiques dans la vie d'une Dominatrice

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, la majorité d'entre nous, dominatrices professionnelles, n'avons pas d'esclaves à notre service 7 jours sur 7. Bien que les offres de soumis désireux de servir ne manquent pas, gérer un esclave domestique peut exiger plus de temps et d'énergie que d'accomplir certaines tâches par nous-mêmes.

Il est vrai que mes soumis dévoués peuvent occasionnellement m'aider en effectuant quelques courses ou en réalisant des tâches ponctuelles. Cependant, je préfère souvent accomplir moi-même certaines tâches, comme nettoyer les toilettes, plutôt que de devoir superviser constamment quelqu'un pour m'assurer que le travail est réalisé selon mes exigences.


De plus, il n'est pas rare que certains soumis domestiques commettent volontairement des erreurs dans l'espoir de recevoir des punitions.


Dans mon quotidien, je peux compter sur deux esclaves domestiques fidèles : Gwendo, mon serviteur dévoué, et Machin, également appelé esclave. Cependant, je n'éprouve aucun désir d'avoir un esclave à plein temps à mon service.


Les coulisses de la vie financière d'une Dominatrice professionnelle Il est vrai que les tarifs horaires pour rencontrer une Dominatrice professionnelle peuvent être élevés, mais il est important de comprendre que ce métier ne permet pas de réaliser des séances à longueur de semaine. Bien que de nombreuses Dominatrices à temps plein consacrent plus de 40 heures par semaine à leur activité, une grande partie de ce temps est dédiée à la communication, au marketing, aux séances photo, au montage vidéo, à la gestion des mails et, peut-être, à la rédaction d'articles.

La plupart des Dominatrices que je connais préfèrent se limiter à trois ou quatre séances par semaine. Au-delà de ce nombre, cela peut devenir physiquement et émotionnellement éprouvant, surtout pour celles d'entre nous qui donnent le meilleur d'elles-mêmes lors de chaque séance. Comme dans toute entreprise, nous devons également faire face à des frais fixes. Les équipements et le matériel de qualité coûtent cher, sans parler des autres dépenses, telles que la location de l'espace du donjon, les produits de nettoyage, l'hébergement du site web, la publicité, les séances photo et bien d'autres coûts cachés mais bien réels.


Il est donc essentiel de prendre en compte l'ensemble de ces dépenses avant de conclure que nous gagnons beaucoup d'argent. Être une Dominatrice professionnelle n'est pas seulement une question de revenus : c'est un choix de vie, une passion et un engagement. Nous investissons notre temps et notre énergie pour créer des expériences mémorables et transformer les désirs de nos soumis en réalité.

Il faut déconstruire les idées reçues autour de notre profession et de la considérer pour ce qu'elle est : un métier exigeant, passionnant et complexe qui demande dévouement, créativité et compréhension des besoins de chacun. Nous ne sommes pas seulement là pour gagner de l'argent, mais pour partager notre passion et notre expertise avec ceux qui cherchent à explorer les aspects les plus profonds et intimes de leur sexualité.


Nous ne sommes pas toujours en mode Dominatrice, même dans notre intimité

Il est essentiel de comprendre que, bien que nous soyons des Dominatrices professionnelles, cela ne signifie pas que nous sommes constamment dans ce rôle, même avec nos partenaires intimes. Il existe une nette différence entre la manière dont nous interagissons avec les soumis qui font partie de notre vie personnelle et celle dont nous traitons nos clients lors de séances rémunérées.

Nos partenaires intimes ont le privilège de partager des moments plus décontractés avec nous, tels que dîner ensemble, nous voir en tenue décontractée ou se promener au parc. Ils comprennent que notre attention n'est pas entièrement focalisée sur le jeu BDSM en tout temps, même si cela fait partie de notre relation.

Après une séance intense et rémunérée, nous n'avons pas forcément envie de ligoter notre partenaire et de le torturer. En réalité, si cela se produit, la dynamique est très différente de celle que nous avons avec nos clients occasionnels. Avec ces derniers, nous devons être constamment concentrées, engagées et à 100% dans notre rôle de Dominatrice.


En revanche, avec nos soumis privés, nous adoptons une approche plus détendue et authentique. Nous nous présentons en jeans et t-shirt, les cheveux en queue de cheval et sans maquillage, laissant entrevoir notre personnalité véritable. Il est crucial de reconnaître que les Dominatrices, comme tout le monde, ont besoin de moments de repos et de détente en dehors de leur rôle professionnel. Nous apprécions la compagnie et la complicité de nos partenaires intimes, qui nous permettent d'exprimer et d'explorer notre sensualité de manière plus personnelle et profonde. En somme, les Dominatrices professionnelles ne se définissent pas uniquement par leur travail. Nous avons des vies en dehors du donjon et il est important de respecter et d'apprécier ces moments d'intimité et de sincérité que nous partageons avec nos proches. Cela nous permet de mieux nous ressourcer, de renforcer nos liens émotionnels et de continuer à offrir des expériences inoubliables à ceux qui recherchent notre guidance et notre expertise dans l'univers BDSM.


Le soutien dans les moments difficiles : humaniser les Dominatrices


Il est essentiel de se rappeler que derrière la façade de puissance et de contrôle que nous, les Dominatrices, affichons en public, nous sommes des êtres humains avec des hauts et des bas. Comme tout le monde, nous avons nos jours de vulnérabilité et de fragilité.

En tant que Dominatrice professionnelle, je suis habituée à montrer mon côté fort et sûr de moi. Cependant, il est important de comprendre que même les plus confiantes d'entre nous peuvent traverser des moments de doute et d'incertitude. Que ce soit à cause de problèmes de santé, de difficultés familiales, ou de la gestion d'une autre activité professionnelle, il y a des jours où nous sommes fatiguées, frustrées, seules ou tristes. Et cela ne nous rend pas faibles, cela fait de nous des êtres humains.

N'oubliez jamais que votre Dominatrice préférée est une personne à part entière, avec ses forces et ses faiblesses.


Savourer les plaisirs simples : les Dominatrices et les moments "vanille"

Il est vrai que nous, les Dominatrices, menons une vie trépidante et passionnante, remplie d'événements exaltants où la perversion est reine. Nous organisons des sessions complexes qui exigent une maîtrise et une attention particulières pour assurer la sécurité de nos partenaires. Nous nous délectons de l'adrénaline et de l'excitation que ces expériences nous procurent. Cependant, il est essentiel de reconnaître que, comme tout le monde, nous apprécions également les moments de détente et de simplicité. Ces instants "vanille" sont tout aussi importants pour notre équilibre et notre bien-être. Que ce soit en concoctant un bon repas à la maison, en jouant à des jeux de société entre amis, ou en passant une soirée tranquille devant Netflix, nous savourons ces moments de répit. Il est crucial de comprendre que même les Dominatrices les plus exigeantes et les plus aventureuses ont besoin de ces pauses pour se ressourcer et se recentrer. Alors, n'oubliez pas que derrière notre apparence imposante et notre style de vie effréné, nous apprécions également les plaisirs simples de la vie.


La passion derrière la profession : pourquoi les Dominatrices choisissent leur métier

Il est important de comprendre que pour la plupart des Dominatrices professionnelles, le BDSM est une véritable passion. Bien sûr, la rémunération fait partie intégrante de notre métier, mais notre amour pour cet univers va bien au-delà de l'aspect financier. Statistiquement, il est peu probable que nous pratiquions notre art gratuitement avec vous, mais cela ne signifie pas que notre dévouement n'est pas authentique. Les femmes dominantes sont très prisées dans le monde du BDSM, et c'est cette demande qui a incité certaines d'entre nous à en faire une carrière. Souvent, nous avons commencé à explorer cet univers "juste pour le plaisir" avant de réaliser que nos compétences étaient suffisamment recherchées pour en tirer un revenu. Lorsque nous assistons à des soirées, il n'est pas rare de voir une longue file d'hommes soumis, désireux de capter notre attention. Avec une telle variété de choix s'offrant littéralement à nos pieds, nous sommes libres de choisir nos partenaires en fonction de nos préférences et de nos envies. Il est essentiel de se rappeler que, bien que la rémunération soit un facteur dans notre choix de carrière, notre amour pour le BDSM et notre passion pour la domination sont les véritables moteurs de notre engagement. Ainsi, lorsque vous approchez une Dominatrice professionnelle, sachez que derrière cette façade puissante et autoritaire se cache une femme passionnée par son art, qui a choisi ce métier pour exprimer et partager sa passion avec ceux qui sont prêts à se soumettre. En tant que soumis, vous devez respecter et d'apprécier le dévouement et l'expertise d'une Dominatrice professionnelle. N'oubliez pas que, malgré la rémunération, la véritable motivation de votre Maîtresse est de créer des expériences intenses et mémorables pour vous deux. Chérir ces moments et apprécier la dévotion de votre Dominatrice permettra de renforcer la connexion et la confiance entre vous. En fin de compte, les Dominatrices professionnelles sont animées par leur amour du BDSM et leur désir d'explorer les limites de la domination et de la soumission. Leur dévouement à leur métier est sincère et authentique, et c'est ce qui fait de leur profession une expérience si gratifiante et enrichissante pour toutes les personnes impliquées. N'hésitez donc pas à vous engager pleinement dans cette aventure, en gardant à l'esprit que votre Maîtresse est tout aussi passionnée et dévouée que vous l'êtes. Ensemble, vous pourrez vivre des expériences uniques et inoubliables, qui vous marqueront profondément et renforceront votre lien avec l'univers du BDSM.

Comments


bottom of page